Au feu vert la première phase du microcrédit prévue par le projet RASA et dédié aux femmes de la communauté de Cissin. Après les deux journées de formation sur la gestion d’une activité économique, menée par le personnel du projet RASA, à partir de lundi 6 Avril le groupe de femmes du quartier a beneficié de la somme prévue en phase d’identification collective des besoins. Le groupe est composé de 55 femmes, dont 28 « Les anciennes » qui ont déjà bénéficié des programmes de microcrédit de Tamat et ICCV dans les ans passés et 27 « Les nouvelles », qu’ils n’ont jamais pris part aux programmes passés.

Le micro-crédit servira aux femmes pour démarrer les activités de vente et transformation alimentaire, pétite restauration qui seront fonctionnelles à l’operativité du Magasin de Stockage, de la Boutique Alimentaire et du Restaurant Communautaire RASA, ou développer les activités pratiquées qui seront progressivement intégrées dans les structures mises en place par RASA. Le microcrédit devient ainsi un instrument apte à promouvoir et soutenir le procès d’émancipation des femmes, en leur permettant de créer des activités génératrices de revenu et en augmentant de ce facon leur autonomie et liberté.