Le dimanche 22 Mars l’équipe de RASA a eu le plaisir d’organiser une réunion de sensibilisation sur les questions liées à la malnutrition avec le Chef Coutumier du quartier. Notre but était d’informer la population sur le démarrage de l’activité gratuite de mésuration et dépistage des cas de malnutrition infantile, de sensibilisation et éducation nutritionnelle aux femmes/mères lancée chaque mardi et jeudi à l’infirmerie de ICCV, développé dans le projet avec l’aide du consultant nutritionniste de Tamat, dr. Carlo Romagnoli.

Le Chef Coutumier est une figure archaïques des sociétés africaines ancestrales. En général, le Chef est le dépositaire de l’histoire du groupe ethnique auquel il est lié à travers la dynastie. Son rôle est une combinaison de puissance divine et terrestre. En fait il est nommé pour effectuer les rituels sacrés, ainsi que pour assurer la médiation en cas de conflit entre les membres de la communauté. Il tire son autorité du lien d’appartenance avec les ancêtres. Il joue un rôle clé au sein de la communauté et son implication est indispensable pour en activer les ressources.

En début d’après midi, à la maison du Chef Coutumièr, a été organisée la rencontre ouverte avec la population. A l’appel ont répondu beaucoup des mères, avec ses nombreux enfants, et même certains hommes. L’intervention de Carlo a suscité l’intérêt des participants sur les activités proposées par RASA et les problèmes liés à la malnutrition. Mme Bouda, une des infirmières, a expliqué en langue locale les conditions préalables pour une alimentation saine. L’autorité et la connaissance de la communauté par le Chef Coutumier ont permis de discuter des sujets de manière directe et en assurer une compréhension facile. En fin de compte, aux yeux de la population la journée a été un moment de partage afin de viser à un bien-être collectif et participé. La réunion se est terminée plein de bonnes intentions par tous et avec l’espoir qu’ils puissent être pleinement réalisés au cours du projet.

Nous profitons de cet article pour remercier chaleureusement Carlo, qui est à la fin de son parcours avec nous et qui sera bientôt de retour en l’Italie: sans sa persévérance et son dévouement, sans son intérêt pour la dynamique et les traditions locales, la compréhension duquelles est à la base d’une action qui veut être vraiment communautaire, tout cela n’ aurait pas été possible.